Hébergement, nom de domaine et certificat SSL

Tout site web ou application web mais aussi toute application (quasiment) mobile nécessite un hébergement pour stocker le site ou l’appli, mais aussi et surtout la base de données (seul besoin pour les applications mobiles).

Pour celà j’ai l’habitude de faire appel à Ionos (prestataire allemand) Qui me fournit tous les services dont j’ai besoin et qui est très réactif en cas de problème. Néanmoins, vous êtes libre de choisir tout autre hébergeur tel que OVH (français), Gandi.net (français), AWS (américain) ou autre. Les tarifs de ces différents prestataires sont sensiblement les mêmes. Pour ma part je facture l’hébergement 250€/an, mais vous pouvez choisir de prendre vous-même un hébergement sans passer par moi.

Votre site aura aussi besoin d’un nom de domaine. J’utilise pour cela la société Gandi.net (français), mais vous pouvez choisir Ionos ou autre. Je conseille personnellement de séparer le prestataire d’hébergement du prestataire de domaine, pour des questions de facilité. En effet, si vous prenez votre nom de domaine chez Gandi.net, vous pouvez changer l’hébergeur sans aucun souci, ce qui est moins le cas si l’hébergement et le domaine sont pris chez le même fournisseur. Un nom de domaine peut varier de 15€ à 100€ par an selon l’extension désirée (.fr, .com, .bzh…).
Pour les applications ou les sites e-commerce, il est souvent intéressant d’acheter plusieurs noms de domaines (par exemple le .fr et le .com).

Pour tout site Internet, qu’il soit vitrine ou e-commerce, il est en outre nécessaire de payer un certificat SSL qui atteste que le site est sécurisé (vous savez, le petit cadenas dans la barre d’adresse de votre navigateur Web). Ce n’est techniquement pas obligatoire mais ça rassure les visiteurs, et ça évite les sanctions de Google et facilite donc le référencement naturel. J’ai pour habitude de prendre mes certificats SSL chez l’hébergeur, mais il est encore une fois possible de faire autrement (je facture dans ce cas un supplément pour l’installation de celui-ci). Je facture les certificats SSL à quasi prix coutant (40€/an), c’est pourquoi je pratique un supplément si le certificat ne vient pas de l’hébergeur et nécessite une installation manuelle sur le serveur.

Toutes ces questions sont bien sur à discuter pendant la rédaction du cahier des charges.
De nombreuses solutions sont bien sur possible, et vous pouvez gérer l’hébergement, le nom de domaine et le certificat SSL sans passer par mes services (même si je vous conseille de profiter de mon expérience dans le domaine).

En tout état de cause, ce sont des dépenses obligatoires à tout site Internet. C’est pour cela que quand on vous propose un site Internet gratuit, soit c’est simplement impossible, soit votre site ne sera pas très professionnel contiendra des publicités et ne sera jamais visible dans les moteurs de recherches tels que Google ou Bing…

Share This